Les capteurs plans

I-      ASPECTS TECHNIQUES

1-      Les capteurs plans

>>> Remplacement du couple écran-film (imagerie statique) et dans certains cas l’ensemble amplificateur de brillance – caméra (imagerie dynamique). 

On distingue :

-      Les capteurs directs : où les photons X sont transformés en une énergie électrique qui est ensuite mesurée ;

-      Les capteurs indirects : où les photons X sont transformés en énergie lumineuse, elle même transformée en énergie électrique par la suite pour être mesurée.


2-      Principes

a)      Capteur à conversion directe

La conversion des RX en charges électriques est directe par une plaque de sélénium amorphe. 

Les charges électriques sont ensuite récupérées, sans autre conversion par des transistors. 

Les charges collectées par la matrice sont localisées précisément par le champ électrique appliqué à la plaque de sélénium = très bonne résolution spatiale (RS).
Comme le signal est directement recueilli sans autre reconversion ; les pertes de signal sont limitées .

Rémanence : Le sélénium doit être effacé soigneusement entre 2 expositions, ce qui l’empêcherait normalement d’être utilisable pour des examens dynamiques. Mais il semble possible de l’effacer très rapidement et d’atteindre ainsi 30 img/secs.   

Z Se = 34 ==> Peu indiqué pour la RX conventionnelle.

 

b)      Capteur à conversion indirecte

Constitué d'une couche de silicium amorphe + une matrice de photodiodes + transistors.

>>> Association à 1 Écran Fluorescent d’Iodure de Césium (CsI), radioluminescent sous l'action des RX => lumière. Puis le silicium amorphe transforme les photons lumineux en signal électrique. 


Rémanence : il n'y en a pas = radiographie dynamique possible, mais avec la création de capteurs dédiés à cette utilisation.

Z du Ce = 55,5 ==> BONNE UTILISATION EN RX CONVENTIONNELLE.



II-      SYSTÈMES DE DÉTECTION DE L'IMAGE RADIANTE

1-      Critères de qualité des détecteurs

a)      Sensibilité de détection

>>> Plus faible énergie X détectable par le capteur. Le seuil de détection est atteint lorque le bruit est > à l'info X mesurée.


b)      Courbe de réponse

>>> Amplitude des signaux fournis par le détecteur en fonction d'une exposition croissante aux RX.

Cette courbe est linéaire pour les capteurs numériques et sous forme de sigmoïde pour les couples écran-film.

Le seuil de saturation est atteint lorsque les expositions ne sont plus détectées (E trop importantes).


c)      Temps mort

>>> Durée minimale séparant 2 expositions successives.


d)      FTM = Fonction de Transfert de Modulation

>>> Capacité du détecteur à reproduire le contraste pour les différentes fréquences spatiales.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×