Activimètre et sonde

 

La scintigraphie : elle s’intéresse à la fonction d’un organe grâce à l’introduction d’un radio pharmaceutique : radionucléide + molécule. Les radionucléides sont différents selon l’organe que l’on veut étudier.

 

La période radioactive : A = Ao x e (-λt)

L’activité se mesure en Bq.

On va choisir des courtes périodes pour permettre l’élimination rapide de la radioactivité.

 

I-            Les détecteurs gazeux

Ionisation : produire un courant électrique = électrons.

Chambre d’ionisation : pour accélérer les électrons, on les place dans un champ électrique.

Les gammas sont produits par désintégrations dans le noyau, les rayons X sont produits par désintégrations autour du noyau.

 

II-          Chambre d’ionisation

On applique une DDP permettant de collecter les anions et les cations sous forme d’un signal. Les charges crées sont proportionnelles à l’activité.

 

1-     Un activimètre

C’est une chambre d’ionisation + alimentation à haute tension + un électromètre (qui mesure le courant) + calcul de l’activité + dispositif d’affichage + dossier du patient.

Le blindage de la chambre va protéger des radiations mais aussi préserver les éléments de la chambre des radiations extérieures.

La constance : l’activimètre traduit bien le facteur de compatibilité de manière constante.

La linéarité : calcul de la décroissance radioactive sur l’activimètre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site