Technologie

I-         TECHNOLOGIE

1.    L’aimant

Il sert à produire le champ magnétique B0. Il est puissant, car 30 fois supérieur au champ magnétique terrestre, et homogène dans le temps et l’espace.

L’IRM est basée sur le codage des protons de l’eau et de la graisse.

Pèse environ 3,5 tonnes l’ensemble. 2 mètre de diamètre. 1,30m de longueur du tunnel et 70 cm de diamètre.

 

a.     Electroaimant

L’électroaimant est parcouru par un courant très élevé de 700mA.

On rend cet aimant supraconducteur, c’est à dire que l’on annule la résistivité du passage du courant. Pour cela, on va plonger la bobine dans l’Hélium liquide à une température de 4,2 Kelvin, soit -269°C.

Une fois les 700mA placé au sein de la bobine, on a plus besoin d’apporter d’électricité = c’est un circuit fermé où il n’y a pas de pertes.

 

b.     Isolation

L’isolation du compartiment contenant l’hélium liquide à -269°C se fait grâce à des compartiments de vide.

 

c.     Tête froide

Son fonctionnement est identique à un congélateur.

On comprime un gaz (hélium et azote) ce qui provoque un échauffement. On doit donc refroidir avec un circuit d’eau fermé placé à une température d’environ 8-10°C. Une fois que l’Hélium arrive dans le compartiment plus grand par les conduites ; il se détend et produit donc du froid (-269°)!!


d.     Tube de Quench (to Quench = évacuer)

Il doit raccorder le compartiment Hélium  à l’atmosphère (extérieur du bâtiment) par l’intermédiaire d’un conduit devant être isolé (car l’Hélium et l’Oxygène vont se liquéfier au moment du Quench et donc risquer de brûler).

 

 2.   L’onde de radiofréquence

Elle permet d’apporter de l’énergie pour excité les protons d’hydrogène.


3.   Les bobines de gradients

Ces bobines créent des variations linéaires de champ magnétique permettant le codage spatial du signal.

> On trouve 3 couples de bobines de gradients ; sélection de coupe, de phase et de fréquence.


4.   Les antennes

Elles permettent de créer des impulsions RF (pour les émettrices/réceptrices) et de recueillir le signal provenant du corps du patient.

2 types d’antennes :

-       Emettrice/réceptrice = l’émission et la réception est  réalisé par le même élément technologique,

-       Seulement réceptrice = l’émission de l’onde RF est effectuée par une bobine située dans l’appareil (antenne corps) et réceptionnée par une antenne enveloppant la région anatomique étudiée.

Elles peuvent être ; linéaires, en quadrature ou en quadrature de réseau phasé.

Plus les antennes possèdent de sondes et plus la qualité de l’image est bonne.

 

  • Le bruit acoustique est un point négatif inévitable lié aux bobines de gradient, provoqués par la vibration des spires les composants.

L’intensité de ses vibrations augmente avec l’amplitude des gradients et l’intensité du champ magnétique.


5.   Le SHIM (to shim = ajuster)

a.     Le SHIM passif

Constitué de plaques de ferrite dans des tiroirs, pour repousser les lignes de champs de manière à ce qu’elles soient parallèles.

Une fois régler à la maintenance, le champ est ajusté à la machine et suivant l’environnement et on n’y touche plus.

 

b.     Le SHIM actif

  • Ce sont des micros courants alimentant des micros bobines, pour repousser plus finement les lignes de champ. (surtout nécessaire si on fait de la spectroscopie)
  • Le shim actif peu aussi être réalisé par des bobines de gradient pour homogénéiser le champ patient.

IRM

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×