Les tumeurs cérébrales

Les tumeurs intracrâniennes regroupent toutes les tumeurs bénignes et malignes se trouvant dans la boîte crânienne : se développe aux dépens de cerveau ou des structures voisines (méninges, nerfs crâniens, hypophyse…).

 

Classement des tumeurs cérébrales :

-          Tumeurs intra-axiales ; à partir du tissu cérébral.

-          Tumeurs extra-axiales ; se développent dans les espaces sous arachnoïdiens (enveloppes des méninges) ou des parois osseuses de la boîte crânienne.

 

TOPOGRAPHIE :

  • Tumeurs sus-tentorielles = au-dessus de la tente du cervelet. Elles se développent dans les hémisphères cérébraux et sur la ligne médiane.
  • Tumeurs sous-tentorielles = en-dessous de la tente du cervelet. Elles se développent au niveau de la fosse postérieure.

La topographie et l’histologie sont différentes selon l’âge :

-          Chez les enfants ; plus grande fréquence des tumeurs de la fosse postérieure (= intra-axiales).

-          Chez les adultes : prédominance sus-tentorielle, répartition intra-axiales et extra-axiales.

 

I-          DÉMARCHES DIAGNOSTIQUE

Il faudra :

-          Reconnaitre la lésion,

-          Evaluer son retentissement,

-          Identifier sa topographie,

-          Caractériser sa composition tissulaire,

-          Déterminer sa nature (bénigne ou maligne).

 

1-      Retentissement cérébral

Ce sont les effets de la tumeur à distance ou à proximité dans le cerveau (engagements, nécroses ischémiques péri tumorales, infiltrations…).

 

2-      Topographie tumorale

Importante, car cela guide le diagnostique préopératoire. Celui-ci change selon la nature de la tumeur.

La topographie est le rapport de la tumeur par rapport aux autres structures adjacentes.

Si supra sellaire = au dessus de la selle turcique.

 

3-      Composition tissulaire

Rechercher les caractères de bénignité ou de malignité (œdème intra/péri tumoral ? ; kystes ? ; masse charnue ? ; lésion homo/hétérogène ? ; prise de PCD ? ; nécrose hémorragique ? ; calcification ?...)

Lésion circoncise (= contours bien définis) ? Diffuse ?

 

II-                  SYMTOMES

Ils dépendent des lieux où elles se développent.

Ils résultent de la destruction, de l’envahissement ou de la compression du tissu cérébral par la tumeur => se sont des symptômes neurologiques progressifs.

Hémiplégie progressive ; crises épileptiques ; modifications psychiques ; aphasie ; démarche ataxique ; mictions impérieuses (qui ne se contrôlent plus) ; troubles visuels ; céphalées ; vomissements ; inattention ; perte de motivation…

 

III-                TRAITEMENT

Chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie.

 

1-      Exploration

Scanner : avec ou sans injection.

IRM : de base : T1 et T2 FLAIR + AXIALES GADOLINIUM.

axial T1, axial T2, Flair Spin Echo, axial Flair. Coupes coronales et sagittales.

Gadolinium en axial/sagittal/coronal. SPGR gadolinium. 3D flair. Cube T2 FSE (3D). Vibe gadolinium (3D). Spectroscopie. Perfusion. Tenseur de perfusion. Fiesta/3D ciss (3D). Diffusion.

Une tumeur kystique possède une composante kystique + une masse charnue.

Le rehaussement au Gadolinium ; car lésion de la BHE (les molécules du Gado sont trop grosses pour passer si la BHE est intacte).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site